Apprendre à voir la solitude comme un cadeau

Bien souvent la solitude est envisagée d’une manière négative, et si on est dépendant affectif, elle est vécue comme quelque chose d’inconfortable et de douloureux, voire même comme un drame, pour peu que le degré de dépendance affective soit élevé. Pourtant il est possible d’envisager la solitude comme une aventure positive, un véritable cadeau qui a pour objectif d’améliorer la qualité de notre vie.

Ne pas confondre Solitude et Isolement

En raison des idées préconçues qui nous ont été inculquées par la société nous confondons solitude et isolement.

Selon le Larousse, la solitude désigne « l’état de quelqu’un qui est seul momentanément ou habituellement ». Qu’elle soit volontaire ou subie, la solitude n’est pas une fuite hors du monde. Dans la solitude, il n’y a pas coupure définitive et radicale avec les personnes de notre entourage. Il s’agit plutôt d’un équilibre entre le temps que l’on s’accorde à soi-même et le temps qu’on accorde à nos relations.

Les personnes qui ont appris à apprécier leurs moments de solitude sont souvent mal comprises par les autres, car ils n’ont pas appris à voir le véritable sens de la solitude.

Il convient d’apprendre à voir la solitude comme un moment sacré, temporaire et intermittent, qui nous permet d’aller à la rencontre de soi et de se connecter à son âme. C’est un espace temps où l’on se retrouve avec soi-même, où l’on apprend à s’aimer et à apprécier sa propre compagnie. C’est un espace sacré où l’on apprend à devenir notre meilleur ami et la personne la plus importante de notre vie. La solitude permet de guérir la blessure de dépendance affective.

L’isolement quant à lui est un comportement de repli sur soi qui perdure et qui nous coupe de notre âme et des autres. L’isolement peut conduire une personne jusqu’à la dépression.

Pourquoi la solitude fait peur

La solitude est bien souvent vécue comme une source d’angoisse, a fortiori quand on souffre de dépendance affective. Elle est associée à la peur, et dans certains cas elle peut même être vécue comme une punition.

En fait la solitude est associée à plusieurs peurs : la peur de l’inconnu, la peur de se retrouver seul au monde ou encore la peur de mourir isolé et dans la douleur.

Que se passe-t-il pour les personnes dépendantes affectives ?  Plus une personne à un degré de dépendance affective élevée et plus la vie l’invite à affronter sa ou ses peurs au travers de certaines situations qu’elle va devoir vivre. Par exemple, les ruptures sentimentales vont se répéter pour l’inviter à accepter une phase de célibat temporaire. Autre exemple : la personne va connaître une relation sentimentale dont elle aimerait se libérer parce qu’elle est en souffrance, et pour sauter le pas elle va devoir affronter sa solitude.

La solitude est une invitation à vous retrouver

Pourquoi alors la vie nous « impose-t-elle » cette épreuve ? Toute simplement parce que ces moments de solitude sont une invitation à réfléchir, à se poser, à se recentrer sur soi.

C’est dans les moments de solitude que l’on va découvrir la véritable sécurité. Vous savez cette sécurité qu’on a longtemps cherché à l’extérieur de nous au travers de relations qui parfois ont été plus toxiques pour nous qu’autre chose. C’est alors que l’on réalise que cette sécurité, on n’aurait jamais pu la trouver à l’extérieur de nous ; on découvre qu’elle est à l’intérieur de nous, en nous.

Dans les moments de solitude on découvre aussi que notre vie a un sens, avec ou sans partenaire. On découvre aussi que nous pouvons nous passer des personnes toxiques, alors même que nous y étions attaché, addict, et qu’ainsi la vie est bien plus belle, plus savoureuse, plus paisible et joyeuse. On comprend que ces personnes sont mauvaises pour nous, même si nous sommes convaincus qu’elles nous correspondent.

Dans les moments de solitude on va également prendre conscience de nos capacités, de nos talents et dons naturels. On va découvrir nos désirs et nos besoins, tout en trouvant le courage de passer à l’action pour se réaliser.

Alors oui, dans ce cas, la solitude est un cadeau parce qu’elle permet de faire en sorte que l’agitation mentale s’apaise pour nous permettre d’être à l’écoute des besoins de notre âme, car il faut un esprit calme pour laisser émerger les idées de notre âme.

Vous devez apprivoiser la solitude pour en faire une alliée car elle vous est utile pour aller de l’avant.

Avec tout mon amour

4 réponses
  1. Emmanuelle
    Emmanuelle dit :

    « Ne pas confondre Solitude et Isolement« 

    J’étais une personne qui appréciait sa solitude, malheureusement suite au confinement j’ai très mal vécu l’isolement et aujourd’hui ma liberté est atteinte car j’ai toujours besoin d’une présence. J’avance petit à petit pour me retrouver. C’est fou comme en 2 mois on peut basculer d’un état à un autre.

    Merci pour la phrase qui en dit bcp en peu de mots!

    Répondre
  2. Camillo
    Camillo dit :

    Bonjojr Christina
    Avez vous pensez svp à faire une formation sur comment supporter sa solitude ? Car je suis seule depuis 2 ans et demi et je vis très mal cette longue période de célibat.
    Bien à vous
    Lore

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement mes conseils pour vivre une relation épanouie