D’abord il me séduit, ensuite il me fuit!

Il a tout fait pour me séduire, alors que je n’étais pas spécialement attirée par lui ou je n’avais pas vraiment envie de m’embarquer dans une nouvelle relation à ce moment là. A force d’insister, il a vraiment su y faire et j’ai fini par succomber à ses charmes et à son jeu de séduction.

Maintenant que je suis accro il me fuit.

C’est une situation que je répète dans mes relations et je ne comprends pas pourquoi, ni comment arrêter ce cercle vicieux.


Vous reconnaissez-vous, même partiellement, dans une telle situation ?

Si vous répondez par l’affirmative, alors cet article va vous permettre de comprendre le cercle vicieux et malsain qui se joue dans vos relations, mais surtout je vais vous livrer la clé pour le stopper et le transcender.

Tout d’abord, retenez bien ceci : une situation se répète toujours parce que vous vivez de la culpabilité, souvent inconsciente. La culpabilité est très sournoise et difficile à conscientiser. Tant que vous vous sentirez coupable dans une situation elle se répétera jusqu’à ce que vous cessiez de vous sentir coupable. Dans certains cas, cela peut prendre une éternité. Mais si vous apprenez à observer vos sensations, votre vibration intérieure et vos émotions, vous pourrez prendre davantage conscience de votre culpabilité et ainsi apprendre à vous en libérer.

Dans cette situation précise, une des raisons pour lesquelles vous vous sentez coupable c’est parce que vous avez adhéré à l’idée que l’homme est un chasseur et qu’il est normal qu’il vous séduise. Mais une fois acquise, s’il vous fuit, ce n’est pas normal que vous vous accrochiez à lui. C’est pourtant plus fort que vous ! Vous essayez bien de vous retenir, mais plus vous essayez de vous retenir, plus la tentation est forte. Vous ne parvenez pas à résister longtemps, et vous finissez toujours par craquer. Puis une fois que vous avez craqué, vous vous en voulez si vous n’obtenez pas de retour de sa part, ou si vous n’obtenez pas le retour que vous espériez. Dans ce mécanisme se joue un jeux malsain auquel vous participez malgré vous, sans réaliser que vous vous reniez vous-même, et que c’est ce reniement qui crée votre souffrance, et non le comportement de votre partenaire.

L’idée selon laquelle l’homme étant un chasseur, il est tout à fait normal qu’il séduise une femme, est inscrite dans les consciences depuis la nuit des temps. Et soyons honnêtes, mesdames, nous aimons cela ! C’est très agréable d’être séduite par un homme qui nous plaît.

Toutefois, il ne faudrait pas confondre séduction avec envahissement toxique. Si votre prétendant vous inonde de sms, de coups de fils, de messages, et de sollicitations de toutes sortes à longueur de journée dès le début de la relation, il ne s’agit pas de séduction mais de vampirisation.

Le problème c’est que bien souvent, de manière inconsciente, vous cautionnez ce comportement, car vous entrez rapidement dans le jeu, et vous ne réalisez pas que vous l’autorisez ainsi à envahir votre espace vital. Vous êtes deux co-dépendants qui vous attirez l’un l’autre.

Et c’est justement là que la toxicité de la relation commence à s’installer.

D’ailleurs, cet engouement fébrile que manifeste monsieur dès le tout début de la relation, s’interrompt aussi violement qu’il a commencé.

Avant que cet homme ne débarque dans votre vie, vous étiez une célibataire plus ou moins épanouie, vous avez peut-être même fait un travail sur vous et sur votre dépendance affective, grâce auquel vous avez appris à donner un sens à votre vie et à vous aimer un peu plus chaque jour davantage. Votre vie était agréablement remplie, et l’absence d’un homme ne semblait plus être une stricte nécessité. Vous n’aviez pas pour autant fermé la porte à une nouvelle rencontre, vous avez appris à laisser faire la vie, et si une rencontre devait se présenter, vous étiez prête à l’accueillir.

Et voilà que ce beau séducteur fait irruption dans votre vie sans crier gare. D’abord réticente, vous finissez par succomber rapidement à la tentation. Et je vous dirais que vous avez raison. Il ne s’agit pas de se retenir lorsqu’on ressent cette attraction qui nous rappelle les rêves et les projets que nous nourrissons de vivre un jour à deux, et qui sont tout à fait légitimes. Vous avez droit au bonheur auquel vous aspirez. Il s’agit d’entrer en relation pour apprendre à aimer. Apprendre à s’aimer soi-même et apprendre à aimer l’autre. L’apprentissage de l’Amour est perpétuel, il ne s’arrête jamais. Et la relation de couple est un fabuleux terrain de jeux pour nous permettre de perfectionner cet apprentissage.

Seulement, voilà, sans vous en rendre compte, vous retombez de nouveau dans les mêmes travers que lors de vos précédentes relations. Et une fois de plus vous n’irez même pas au-delà de la phase de séduction, car le jeu de séduction de votre bellâtre s’arrête aussi vite qu’il a commencé. Dès qu’il vous sent acquise son intérêt pour vous disparaît.

Et je vous invite d’abord à n’y voir aucune méchanceté de sa part, car il est lui-même incapable d’expliquer comment son coup de cœur pour vous s’est volatilisé en un éclair. En réalité, son comportement n’est rien d’autre qu’un reflet de sa dépendance affective, au même titre que la vôtre. Il ne l’exprime tout simplement pas de la même manière que vous. Une fois qu’il est rassuré sur son pouvoir de séduction, son intérêt pour l’autre disparaît, et il est déjà tourné vers une autre personne. Il passe ainsi d’une personne à une autre, sans cesse, en cherchant une sécurité illusoire sur son pouvoir de séduction, car il ne sait pas s’aimer lui-même.

Ne sachant comment vous expliquer que son intérêt pour vous s’est dissipé, et ne voulant pas vous faire de peine, deux options s’offrent à lui : la première c’est la fuite radicale. Il peut aller jusqu’à disparaître sans laisser aucune trace. La deuxième, c’est toujours une forme de fuite, mais c’est une fuite plus subtile. Il devient progressivement de plus en plus distant, ne répond plus à vos sms, met en place un stratagème pour vous amener à prendre l’initiative de rompre. Et si cela ne fonctionne pas il commencera à devenir agressif, par exemple en vous trouvant des défauts là où il voyait des qualités au début, en vous critiquant, en vous rabaissant, son objectif étant toujours de vous motiver à le quitter. Ainsi, il se sentirait moins coupable d’avoir osé vous séduire, puis de vous laisser tomber. Pendant ce temps, vous n’y voyez que du feu. Plus il est odieux avec vous, plus vous vous accrochez de peur de le perdre, car après tout, vous n’avez rien demandé, c’est lui qui est venu vous chercher. C’est lui qui a insisté et qui vous a inondée de sms pour vous avoir. Et maintenant que c’est fait, il est hors de question qu’il se débarrasse de vous. Alors vous vous accrochez !

Mais en vous accrochant ainsi, vous vivez beaucoup de culpabilité inconsciente. Vous vous en voulez de ne pas réussir à être plus digne que cela. Vous savez au fond de vous que vous valez mieux que ça, mais c’est plus fort que vous, vous n’arrivez pas à le sortir de votre tête. Vous vous en voulez de vous être faite avoir, de l’avoir laissé vous séduire et maintenant de ne pas réussir à tirer un trait sur lui. Alors un coup vous vous accrochez à lui, un coup vous vous retenez autant que vous pouvez pour ne pas montrer votre vulnérabilité. Et dans les deux cas vous souffrez et vous n’obtenez pas ce que vous voulez : il continue de vous fuir. Et vous continuez de nourrir votre colère envers lui et envers vous-même.

Sans surprise, il finit par disparaître de votre vie aussi vite qu’il y est entré.

Comment vous libérer de votre culpabilité ?

Sachez que la véritable raison pour laquelle vous souffrez et que vous êtes en colère n’est pas parce qu’il vous fuit. LA véritable raison pour laquelle vous souffrez et que vous êtes en colère c’est parce que Vous fuyez vos véritables besoins ! Vous ne vous autorisez pas à être qui vous êtes en réalité. Par conséquent, vous vous reniez. C’est le reniement de Soi qui crée la souffrance émotionnelle, et non le comportement de l’autre à notre égard.

Quand on vit de la colère, cela signifie que nous avons besoin de nous affirmer.

Dans une telle situation, s’affirmer c’est oser signifier à cet homme que vous ne tolérez pas son comportement immature et irrespectueux à votre égard. S’il n’avait pas cherché à vous séduire comme il l’a fait, vous n’en seriez pas là à vouloir vous accrocher à lui et à vouloir construire une relation avec lui.

Dans la mesure du possible, essayez de ne pas vous mettre en colère pour lui exprimer ce que vous ressentez et ce que vous voulez. Plus vite vous oserez l’exprimer, moins vous nourrirez votre colère et vous pourrez l’exprimer simplement en l’expliquant.

Ce schéma se répète dans votre vie, parce qu’à chaque fois que vous arrivez au stade où il commence à vous fuir, au lieu d’assumer qui vous êtes et de vous affirmer, vous alternez entre le fait de vous accrocher à lui et le fait de vous retenir. Et dans les deux cas, vous vous sentez coupable, car vous entretenez inconsciemment la croyance que vous ne méritez pas d’être aimée, vous ne méritez pas de vivre une relation épanouie. Et par conséquent c’est ce que vous récoltez, car vous récoltez toujours le fruit de vos croyances. L’autre vous traite de la même façon que vous vous traitez vous-même avec votre attitude intérieure.

Pour cesser ce cercle vicieux, vous devez prendre conscience de ces croyances qui vous auto-sabotent. Puis, vous devez changer votre vibration intérieure sur le fait que vous ne méritez pas d’être aimée. Car le comportement qu’il a à votre égard n’est rien d’autre que le reflet de votre croyance intérieure. S’il fuit et ne vous donne pas l’amour que vous voulez c’est parce qu’une partie de vous a adhéré à la croyance que vous ne le méritez pas.

Il n’y a rien de mal à désirer construire une relation avec un homme, il n’y a donc pas à avoir de honte d’avoir désiré que la relation avec cet homme se poursuive puisqu’il est venu vous séduire. Vous devez donc vous sentir en paix avec cette notion à l’intérieur de vous et l’assumer.

Par conséquent, dans une telle situation, s’affirmer et s’autoriser à être qui l’on est, c’est aussi se donner le droit de dire clairement à cet homme ce que l’on veut vivre dans une relation, en l’assumant entièrement et sans se culpabiliser. Mais attention, faire une telle affirmation ne sous-entend pas qu’il a pour obligation de répondre à vos attentes. Cela doit surtout vous servir à vous libérer et à assumer ce que vous voulez.

Parfois, la Vie nous envoie un partenaire avec lequel nous obtenons le contraire de ce que nous voulons, ceci, afin que nous puissions prendre conscience de ce que nous voulons. Ce n’est donc pas avec ce partenaire que nous obtiendrons ce que nous voulons, mais c’est grâce à lui que nous avons pu l’identifier.


En conclusion, pour cesser de vivre ce cercle vicieux et attirer enfin un partenaire qui va répondre à vos besoins, vous devez tout simplement commencer par prendre conscience de ce que vous voulez vivre dans la relation de couple à laquelle vous aspirez. Ensuite, vous devez oser l’affirmer et l’assumer sans vous culpabiliser.

Bénissez chaque relation, car chaque relation vient vous enseigner une grande leçon que vous n’avez pas encore intégrée.

Avec tout mon amour,

Cristina Marques

Recevez gratuitement mes conseils pour vivre une relation épanouie